Un être vivant est constitué d'un ensemble de processus électriques en interaction avec des mécanismes biochimiques. Il est en contact permanent à son environnement et interagit avec lui. C'est par le biais d'interactions avec nos processus électriques et biochimiques que les champs électromagnétiques peuvent interagir avec la santé humaine.

 

Extrait du Guide pratique du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé

(Champs électromagnétiques extrêmement basse fréquence - Effets sur la santé)

"En 1979, une étude épidémiologique menée par Wertheimer et Leeper a montré une augmentation du risque de leucémie chez l'enfant dans les habitations présentant des câblages électriques particuliers et fortement exposés aux champs électromagnétiques basse fréquence.

 

Depuis, la littérature scientifique épidémiologique converge vers une augmentation du risque de leucémie chez les enfants exposés à des champs magnétiques résidentiels de plus de 0,4 µT"

Les articles de presse et les alertes des scientifiques sur les conséquences de notre environnement ultra connecté sont de plus en plus nombreux (Lire) : des acouphènes à la leucémie en passant par de la fatigue, des maux de tête, des vertiges, des troubles du sommeil, des douleurs musculaires et/ou articulaires, ...

Les champs électromagnétiques des appareils perturbent la libération de la mélatonine, une hormone qui aide à réguler le sommeil. Un mauvais sommeil peut avoir un impact négatif sur la santé et le bien-être, l'humeur et le comportement de l'enfant, ainsi que sur sa concentration et sa mémoire . Cela peut entraîner des problèmes scolaires, sociaux, émotionnels et comportementaux à l’école et à la maison. ​